La tourmaline

Étymologiquement, le terme “Tourmaline” dérive du cingalais, la langue parlée au Sri Lanka, ”thuramali ”, littéralement : la pierre aux mille couleurs. Son origine est magmatique dans le granit et la pegmatite. Ces pierres se distinguent par leur éclat vitreux et une grande variété de coloris.

Tourmaline : Données générales

Connue pour la grande diversité de couleurs qu’elle peut revêtir, la tourmaline est une pierre très appréciée en joaillerie tant elle laisse place à l’imagination en matière de créations. Elle est également dotée de nombreuses vertus associées au bien-être.

Pierre symbole de la verticalité, la tourmaline représente l’alliance de la terre et du ciel. Dans l’univers de la lithographie, c’est un cristal incontournable afin de se protéger des mauvaises énergies qui nous entourent. En bijouterie, sa gamme de teintes sans pareille en fait un bijou de choix, esthétique, discret et original. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur cette pierre afin de créer un bijou unique et sur mesure.

La tourmaline : une variété de couleurs sans pareille

La tourmaline est un minéral de la famille des silicates qui est reconnue comme une pierre de couleurs mélangée et peut même être multicolore. Un silicate est un minéral composé en majeure partie de dioxyde de silicium associé à des oxydes métalliques : aluminium, magnésium, fer, calcium ou encore sodium. Les diverses variations de couleur que peuvent présenter les tourmalines sont ainsi produites grâce à une plus ou moins grande concentration de ces oxydes.

Ces éléments naturels de la composition d’une pierre varient en fonction de l’environnement d’extraction, à savoir une forte présence de manganèse, nickel ou cobalt dans le sol. Le minéral peut ainsi avoir plusieurs couleurs : vert, rose, rouge, ocre, marron, bleu, noir, ou encore être incolore. C’est pour cette raison qu’il existe une grande variété de pierres de tourmaline, bien que la plus connue soit la tourmaline rose.

Pour distinguer toutes les variétés de tourmaline, chaque cristal s’est vu attribuer un nom unique. On peut ainsi citer :

  • la schorl, la plus courante, généralement noire avec des teintes bleutées
  • l’elbaite est la sorte la plus utilisée par les bijoutiers, souvent montée sur une structure d’argent
  • la dravite, qui est très riche en magnésium et qui présente des teintes allant du jaune-brun au rouge foncé
  • la liddicoatite, d’une gamme de couleurs allant du rose au rouge en passant par le vert
  • la rubellite, une tourmaline rouge aux tons très proches du rubis. Très riche en manganèse, elle se prête parfaitement à la création de boucles d’oreilles ou d’un collier de perles.

Il existe également des tourmalines d’exception comme la tourmaline melon, l’indicolite, nommée ainsi en raison de ses teintes bleues et turquoise ou la tourmaline pastèque, très recherchée en raison de son aspect bicolore, vert d’un côté et rouge de l’autre. La variété de tourmalines la plus prisée est la Paraíba, du nom de la région du Brésil où elle a été découverte, pour sa couleur bleue néon très rare.

La tourmaline peut prendre des formes très variables : cylindrique ou prismatique, elle peut à la fois être colorée, opaque ou transparente. D’ailleurs, en cristallographie, la tourmaline est considérée comme ayant un système cristallin rhomboédrique. Cela signifie qu’elle a six faces égales et en forme de losange.

Sa dureté est située sur l’échelle de Mohs entre 7 et 7,5. À titre indicatif, cette échelle comprend 10 degrés, le diamant étant le minéral le plus dur, classé 10. Ainsi, il s’agit d’une gemme suffisamment robuste pour être montée en bijou, être polie ou tournée par les bijoutiers professionnels. C’est pour cette raison que ces experts sont les mieux à même de constituer un stock de pierres brutes authentifiées et de qualité. Habituellement, on offre un bijou en tourmaline au 8e anniversaire de mariage : une bague, un collier de perles ou des boucles d’oreilles.

Ainsi, pour reconnaître sans erreurs une véritable tourmaline, il faut s’attacher à analyser son aspect et sa couleur. À l’œil nu, une tourmaline peut ou non présenter des impuretés : les tourmalines vertes n’en ont pas, tandis que les exemplaires aux tons roses ou rouges peuvent en présenter. Ce sont les inclusions qui permettent d’authentifier l’origine de la pierre. Dans le cas d’une pierre d’excellente qualité, elles ne sont pas visibles à l’œil nu, mais uniquement au moyen d’un microscope x 10.

Quel est le prix d’une tourmaline ?

Les gisements naturels de tourmaline se trouvent en Australie, aux Etats-Unis, à Madagascar, en Russie, au Sri Lanka, au Mozambique ou encore en Tanzanie. Les plus prisées sont issues de la mine de Santa Rosa au Brésil. Le nom tourmaline vient d’ailleurs du Cingalais : Thuramali (ou Thoramalli), qui signifie la pierre aux mille couleurs ou pierre multicolore. Cela explique le coût d’un exemplaire : les méthodes d’extraction sont nécessairement manuelles, afin de ne pas détériorer le minéral.

En effet, certains gisements de tourmaline sont dits « primaires », cela signifie que les minéraux sont extraits directement de la veine où ils se sont formés à l’origine. D’autres proviennent de sources alluviales. Ce sont des zones géographiques où les cristaux de tourmaline ont été déposés par l’altération ou l’érosion des sols. Dans ce cas de figure, les pierres peuvent être ramassées à la main, dans le lit des rivières ou tamisées au sol.

La tourmaline est une pierre semi-précieuse. Les prix auxquels s’échangent les tourmalines dépendent de leur couleur, de leur qualité et de leur provenance. Ainsi, un carat de tourmaline bleu s’achète entre 200 et 1000$, tandis qu’une tourmaline dite pastèque ou melon, a un prix entre 100 dollars et 400$ le carat.

Dans l’histoire, certaines pierres de tourmaline se sont échangées à des prix exceptionnels. C’est le cas de « The Great Divide », exemplaire unique issu de la mine de Pederneira évaluée 1,2 million de dollars en 2011.

Comment bien entretenir sa tourmaline ?

Très robuste, la tourmaline ne requiert pas un entretien trop important. Il faut néanmoins veiller à ce qu’elle ne subisse pas de changements trop brusques de température.

Il se peut qu’après une utilisation régulière, la tourmaline perde en couleurs ou en éclat. Afin de bien conserver votre bijou, veillez à le ranger dans une boîte fermée, protégée des chocs, de l’humidité et de la lumière. Il est préconisé de ne pas stocker ensemble des pierres de dureté différente. En effet, les minéraux durs risqueraient de rayer les plus fragiles.

Il est tout à fait envisageable de nettoyer un bijou muni d’une pierre de tourmaline avec un chiffon doux imprégné d’eau tiède. En lithothérapie, il est conseillé de recharger une tourmaline noire sur un amas de gros sel et à la lumière de la pleine lune. Pour les autres variétés, un lavage à l’eau déminéralisée et un rechargement classique conviennent.

Demandez à BenGems de monter une pierre de tourmaline unique en bague ou en collier et bénéficiez de toutes les vertus et de la beauté de cette gemme incomparable au quotidien.

Découvrez nos autres pierres précieuses
29.04.2022

Classement des pierres précieuses par valeur

Si le saphir, l’émeraude et le rubis sont des pierres de grande valeur, il existe des gemmes encore plus rares dans le monde. Celles-ci sont si précie...

Lire la suite
29.04.2022

Les pierres précieuses les plus rares

L’appellation de pierre précieuse désigne une pierre naturelle, composée en général de cristaux de roche. Il faut parfois plusieurs millions, vo...

Lire la suite